91410 Dourdan, France

SUIVEZ-NOUS

NEWSLETTER

 exposition / 3

Aranthell
/ L'infra-ordinaire 
samedi 28 et dimanche 29 mai 2016 - exposition personnelle

LES ÉVÉNEMENTS AUTOUR DE L’EXPOSITION //

 

Samedi 28 mai / 

 

14h30-16h30 atelier d’arts plastiques pour les 6 - 14 ans dirigé par l’artiste 

< 15 € sur inscription - 10 enfants maximums

 

Animé par l’artiste les enfants seront amenés à créer chacun une petite barquette d'un "produit" qui ne s'achète pas dans un supermarché, comme une utopie : une maison, un chien, le bonheur, un frère, du sport... ce qui leur plaira.

 

19h30 vernissage de l’exposition en présence de l’artiste

 

 

Dimanche 29 mai / 

 

13h Brunch artistique en présence de l'artiste

< 20 personnes maximum, participation libre

 

Pour aborder, d’une manière originale, les thématiques que développe l’artiste autour de notre manière de consommer, le laboratoire culturel souhaite réunir le public autour d’un buffet où sera discuté et partagé le travail artistique d’Aranthell.

Aranthell est une figure émergente de la scène contemporaine dont les œuvres prennent la forme de manifestes.
Ses peintures, sculptures, dessins et installations relèvent d’une pratique académique, parfaitement maîtrisée, mais ses sujets dénotent : la représentation de l’Homme y est inexistante, il n’y figure que les traces laissées sur son passage, les actions et les choix de ce dernier. Elle fait un arrêt sur image où des problèmes socio-culturels sont alors pointés du doigt, chahutant nos perceptions.


C’est par la représentation, la narration de ses comportements qu’elle arrive à recréer des identités qui se veulent alors communes à tout un chacun. L’important n’est pas l’image mais ce que l’on en fait. Aranthell, se sert de l’objet qui devient alors comme porteur d’une parole. Un objet sorti de son cadre et zoomé au maximum qui nous transforme en un acteur à part entière.


Le titre de l’exposition « infra-ordinaire », nom qu’elle donne à une série de peinture, provient d’un recueil posthume de textes tirés de l’observation de la vie quotidienne de Georges Perec.


« Interroger l’habituel. Mais justement, nous y sommes habitués. Nous ne l’interrogeons pas, il ne nous interroge pas, il semble ne pas faire problème, nous le vivons sans y penser, comme s’il ne véhiculait ni question ni réponse, comme s’il n’était porteur d’aucune information. Ce n’est même plus du conditionnement, c’est de l’anesthésie. Nous dormons notre vie d’un sommeil sans rêves. Mais où est-elle, notre vie? Où est notre corps? Où est notre espace? »


Aranthell nous met face à des interrogations qui nous dérangent et annoncent une remise en question de nos attitudes, de nos manières de faire et de penser en lien avec la société, microcosme qui nous avale et renverse toutes joies de l’utopie.

http://www.aranthell.com/

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now